Sombre Clair

Beeby est un artiste qui joue avec les émotions tout en étant assez prolifique et je vous propose de découvrir son univers avec nous !

4 saisons, un début sur les chapots de roue

Beeby-IGREK-Rap-Album1

Notre artiste sort son premier projet nommé 4 saisons en 2017. Il possède beaucoup d’aspects mélodiques qu’on retrouve dans la musique de son frère Luidji. Cependant sa voix a un grain différent. On sent une recherche particulière dans musique, il n’avait peut-être pas encore trouvé sa patte mais se rapprochait de sa musique actuelle.

5 étoiles sur le maillot

On sent une haine intérieure dans les flows de Beeby, comment assumer en pleine face un morceau comme Supernova. On découvre 8 morceaux arrogants remplient de barzs toujours efficace. Même si on est plus sur le côté rap, on sent l’aspect mélodique qui est très présent. Niveau prod on a beaucoup de proposition avec des samples.

Morningstar, un mood doucereux

Beeby-IGREK-Rap-Album2

On rejoint Beeby dans un univers brumeux qui oscille entre chant et rap. Il nous expose ses envies de réussir et atteindre un niveau pour libérer sa famille et profiter. On sent une évolution par rapport à ses deux derniers projets. On retrouve Malo en featuring sur Ciel Gris. Il apporte ses flows acérés sur le morceau et leur univers colle à fond.

Une force de la nature, GAIA

Beeby-IGREK-Rap-Album1

On se lance sur un vrai album de 13 titres où Beeby est bien entouré. En effet, il y a Chris da Vinci, Furlax, Cinco, Prince Waly, Tuerie et Lafleyne ! Chaque prod est orienté pour chanter mais apporte un rythmique rap qui mélange les deux atouts de Beeby. Avec autant de propositions musicales, on ne peut que trouver son bonheur dans l’univers de notre artiste.

Un grand coeur dans un monde de fils de pute

Beeby-IGREK-Rap-Album4

Beeby revient cette année avec un 7 titres efficaces qui vient tout casser. On le suit dans son mood envoutant. Un seul feat, Anna Kova, une chanteuse qui pose en anglais et en français. Beeby garde ses influences rap mais on sent qu’un choix a été fait sur sa direction artistique. Des choix instrumentaux viennent apporter un groove jazz très agréable.

Conclusion

Foncez écouter Beeby, il mérite bien plus et sera vous emporter avec lui dans son univers musical. On se retrouve dimanche prochain pour un nouvel article sur un artiste qui est cité dans cet article…

Gwévenn Guenard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires