Sombre Clair

On vous parle aujourd’hui du nouvel album de Zola, Diamant du Bled ! Celui-ci a reçu un avis départagé, on vous explique…

Zola-DiamantDuBled-Tiakola-Damso-Ateyaba

Un background

Zola est un artiste atypique signé chez le label Awa, il a sorti son premier projet Cicatrices en 2019. Cependant, avant cet album, il a sorti « California Girl » de la bande son de Taxi 5. Il passera par Booska-P et a même feat avec Key Largo sur « Cru » Le featuring avec Ninho, « Papers » va aider à propulser la carrière du rappeur. Il propose des textes aux champs lexicaux habituels : ego trip, argent drogue et sexe. Ce qui le démarque c’est le côté loufoque et exagéré qu’il apporte à ces sujets. Il ressemble à Koba Lad dans son côté second degré. Il a sorti son album Survie en 2020 et il s’est forgé une fan base solide.

3 ans

Zola-DiamantDuBled-Tiakola-Damso-Ateyaba

Pour Diamant du Bled, il a mis 3 ans à sortir le projet, choix judicieux ou erreur de calcul ? Pour certains l’attente fut longue, Zola n’a pas sorti de son perso pendant 2 ans et n’a fait que quelques featurings éparses. Le projet a été bien reçu mais certains fans sont mitigés…

Visite guidée

Zola-DiamantDuBled-Tiakola-Damso-Ateyaba

Les influences américaines sont très présentes dans les choix artistiques de Zola. La plupart des morceaux sont ambiançants. On commence avec Nochey qui pose les bases du projet. La jersey de Amber reste dans la tête, l’objectif est de nous faire bouger et c’est réussi. On s’arrête également sur le featuring avec Damso, Cœur de ice qui est monstrueux. Un sample aux consonances égyptiennes vient sublimer la puissance des paroles tranchantes des deux rappeurs. On retrouve un Damso brutal et cru qui en ravira plus d’un. Sur L’armoire, l’artiste pose en flow saccadé avec des adlibs assez originaux.

Un piano insolent, mood grosse voiture et chaîne en or, Frosties en impose. L’ambiance change directement lorsqu’on entend en fond des vomissements ! On fumes la Zaza avec Zola puis l’artiste devient sensuel dans Brûlures indiennes. Il y a une dualité entre la sensualité et l’aspect crade des paroles. On continue l’album avec le roi de la mélo, Tiakola sur Toute la journée.

j’suis dans le club mes billet sont tous parterre

Changement d’ambiance, les basses de Cartier Panthère viennent défoncer les enceintes. Zola pose insolemment dessus ! On fonce sur une rythmique reggaeton qui fait voyager nos oreilles avec Envie7vie. On offre une Gorgée pour les morts et notre rappeur propose une voix suave et grave qui change de ses morceaux habituels. Prod énervé, décharge électrique et rythme Electro pour un son pour s’ambiancer à voix haute.

Une signature de Zola c’est ses paroles trash et il nous annonce que sa collègue d’ébat sexuelle a son Make up qui coule quand il est dans sa gorge. On part en avion et on admire les nuages du Côté hublot avec une coupe de champagne. Seul morceau mélancolique de l’album, La lumière est le penchant émotif de notre rappeur. On termine le projet par un son style Rage nommé Finish him avec un gros featuring avec Ateyaba.

Les 3 sons qui m’ont le plus marqués

« Amber »

« Cartier Panthère »

« Gorgée pour les morts »

Zola-DiamantDuBled-Tiakola-Damso-Ateyaba

De mon point de vue et de certains retours, le projet de Zola est réussi mais il a fait le choix de faire des sons qui semblent plus mainstream, moins rap technique mais c’est surtout des morceaux plus personnel que des morceaux pour son public directement. Faites-vous votre propre avis et laissez-nous un commentaire !

Gwévenn Guenard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires